LE CANCER AU CENTRE
Une saison au cœur de l’Institut Cancérologique de l’Ouest
Un projet de film documentaire de 52 minutes
.. Il y a en périphérie de Nantes, un grand bâtiment qui, comme un paquebot immobile, domine la campagne environnante.
Un peu mystérieux, inspirant un mélange de crainte et de respect, il est connu de tous ou presque dans la région. C’est le Centre René Gauducheau, appelé aujourd’hui : Institut de Cancérologie de l’Ouest.  Dans ce centre anti- cancéreux beaucoup de gens dans l’ouest, sont venus un jour s’y faire soigner.
Ce centre est un des établissements les plus performants d’Europe dans le domaine du traitement du cancer. Ses innovations médicales - en matière de radiothérapie notamment - sont nombreuses, et depuis quelques années, des chercheurs de renommée internationale ont choisi d’y travailler pour mener à bien leurs recherches. Ce qui est remarquable à l’Institut Cancérologique de l’Ouest, c’est la réunion dans la même unité, de taille somme toute modeste, d'activités, de compétences et de personnes extrêmement différentes mais tous au service de la même cause.
De l'aide-soignante ou de l'infirmière dans leur contact quotidien avec les patients, au chercheur le plus pointu qui travaille sur le génome ou les vaccins contre le cancer, en passant par les médecins oncologues, les chirurgiens, les radio- thérapeutes, tous, dans leur domaine, en même temps et dans le même lieu, luttent au quotidien pour faire reculer cette même maladie le cancer. Ici, l’approche scientifique et l’approche humaine sont complémentaires, étroitement imbriquées et interdépendantes. Pour le cinéaste observateur, c’est donc un lieu très cinématographique car il prend vite la forme d’un théâtre où se jouent des aventures humaines aussi diverses qu’essentielles.
La dramaturgie y est permanente et revêt différentes facettes selon les services de soins ou de recherche, les jours de l'année, les échecs ou les victoires sur la maladie. La mort malheureusement rôde dans les étages.La course contre la montre y est quotidienne et le suspense est toujours présent associé au meilleur ou au pire….
Le film que je propose aujourd'hui, après plusieurs mois de repérage, est celui d'un voyage dans le quotidien de ce centre anti- cancéreux mais avec un point de vue particulier : celui du regard et du vécu des professionnels – soignants et chercheurs - qui y travaillent.